Jazon Pilote 1 - Performance de David Noir - Photo Mélanie Legrand
© Photos Mélanie Le Grand

Ce post s’attarde sur un court poème dit à la fin des Innocents.

Le dessin qui l’illustre est un portrait de JaZon exécuté durant l’épopée sexuelle qui commença par le solo décrit sur la page où vous vous trouvez actuellement. Les liens font l’histoire.

JaZon pilote 1 est la seconde prestation solo que j’ai réalisée. Elle inaugure les épisodes à venir de La Toison dort. C’est une forme simple et libre, sans décor ni projection vidéo, qui s’est improvisée le jour dit, à partir d’un canevas de mise en scène préparé. J’ai fait cet exercice suite à la proposition de mon ami Dick Turner, compositeur et interprète, qui m’a invité à compléter son programme musical par une première partie de mon choix. J’ai utilisé ce qui était à ma disposition, micro, sono et éclairage minimum, sans rien y ajouter, mis à part un peu de maquillage et un pantalon en vinyle, afin de me concentrer sur mon rapport au public présent, qui se tenait debout au fond de cette cave donnant sur le local à poubelles. Dick avait intitulé cette soirée « Cabaret de l’Apocalypse spécial Noël», ainsi qu’il appelait tout ses concerts d’alors, hormis cette mention spéciale. C’était très excitant d’avoir un moment de plateau, aussi petit soit-il, ainsi offert, à l’origine duquel je n’étais pas, à l’opposé de la lourdeur planifiée des spectacles de théâtre.